Les bars Ă  Paris ? C’est souvent bondĂ©. On attend sa boisson, puis on attend devant la porte des toilettes ; on se serre, on a chaud, on s’entend Ă  peine… Ă€ moins de privatiser l’endroit, en entier ou en partie, pour s’y retrouver confortablement entre collègues ! C’est possible : la preuve en 9 lieux oĂą il fait bon trinquer.

 

 

#1 – Le Manko

 

De Nicki Minaj Ă  Jean-Marie Bigard, tout l’hĂ©tĂ©roclisme du star-système se retrouve au Manko, cabaret branchĂ© de la rue Montaigne, ouvert depuis 2016. Puisqu’il est entièrement privatisable Ă  partir de 120€ par personne, vous pourrez apprĂ©cier les spectacles burlesques et les DJ sets qui s’enchaĂ®nent toute la nuit depuis les tous premiers rangs ou mĂŞme depuis la mezzanine !

 

  • Le petit plus – C’est Gaston Acurio, cĂ©lèbre chef pĂ©ruvien, qui est au contrĂ´le des cuisines ! Si vous aimez le ceviche, ne cherchez pas ailleurs.

 

DĂ©couvrir le Manko

 

 

 

#2 – Le Kabukicho

 

Kabukicho, quĂ©saco ? Ce nom provient d’un quartier chaud de Tokyo. Mais la comparaison s’arrĂŞte ici ! Car c’est en tout bien tout honneur que le Kabukicho vous ouvre ses portes. Ce micro-club (capacitĂ© de 120 personnes) mise tout sur une ambiance de secret, collĂ©-serrĂ©, baignĂ©e de profondes lumières rouges.  Et puisque c’est un club, le système-son ne fait pas dans la dentelle (1200 watts quand mĂŞme).

 

  • Le petit plus – Une sĂ©lection de whiskies japonais et de cocktails au sakĂ©.

 

DĂ©couvrir le Kabukicho

 

 

 

#3 – Le Jefrey’s

 

Dans ce bar inspirĂ© des annĂ©es 1930, c’est d’abord la dĂ©coration rĂ©tro qui nous fait entrer, puis les canapĂ©s Chesterfield qui nous font rester ; enfin, ce sont les cocktails inventifs du barman qui nous font revenir. Son style ? Les saveurs insolites : les champignons, le cĂ´tĂ© très boisĂ©, le miel, et mĂŞme… le fromage de chèvre ! Effet de surprise assurĂ© pour vos convives.

 

  • Le petit plus – Bien sĂ»r, le barman sait aussi faire des cocktails plus classiques comme le New York Sour ou le Mojito.

 

DĂ©couvrir le Jefrey’s

 

DĂ©couvrez les meilleurs lieux pour vos afterworks d’entreprise

 

 

#4 – Dernier bar avant la fin du monde

 

Plusieurs Ă©tages Ă  la dĂ©coration soignĂ©e (tantĂ´t vaisseau spatial, tantĂ´t Game of Throne), des jeux de sociĂ©tĂ© en libre service, un bunker anti-zombie, des bornes d’arcade Ă  chaque recoin… Le « Dernier bar avant la fin du monde » est plus qu’un bar : c’est un temple pour la culture geek, idĂ©alement situĂ© près du Châtelet, en plein cĹ“ur de Paris. IdĂ©al pour une soirĂ©e sans chichis.

 

  • Le petit plus – Un des lieux les moins chers sur Kactus ! La soirĂ©e cocktail Ă  partir de 23€ par personne.

 

DĂ©couvrir le Dernier bar avant la fin du monde

 

 

 

#5 – Le Louxor

 

On le sait : Philip Katerine « adoĂ´ore regarder les gens danser au bar du Louxor ! » Oui, sauf qu’en fait, non. Le Louxor dont il parle est une ancienne boite de nuit situĂ©e dans la campagne Nantaise, et qui s’Ă©crit d’ailleurs « Looksor ».  VoilĂ  pour l’anecdote. Il n’empĂŞche ! Au Louxor, celui de Paris, on peut quand mĂŞme passer une très bonne soirĂ©e jusqu’Ă  minuit, et dans une ambiance très attachante, mĂ©lange unique d’art-dĂ©co teintĂ© d’Egypte antique, avec en prime, une terrasse pharaonique.

 

  • Le petit plus – Un grand balcon pouvant accueillir 30 personnes, avec vue sur Barbès et le SacrĂ©-CĹ“ur !

 

DĂ©couvrir le Louxor

 

 

 

#6 – Le Trader’s

 

De par son nom et quelques dĂ©corations discrètes (par exemple, le sol des toilettes est fait en pièces de monnaie), le Trader’s rend hommage Ă  l’ancienne Bourse de Paris, situĂ© quelques mètres plus loin. Mais dans l’ensemble, la dĂ©coration fait plutĂ´t penser Ă  du Jules Verne, voir Ă  du steam-punk. C’est le soir que le lieu prend toute son ampleur, quand le barman entre en transe et propose ses cocktails ensorceleurs. La spĂ©cialitĂ© de la maison ? Le gin !

 

  • Le petit plus – Deux espaces sont rĂ©servables : le rez-de-chaussĂ© (100m²) ou la petite cave intimiste, dite « Boiler Room » (55m²).

 

DĂ©couvrir le Trader’s

 

 

 

#7 – Le Bar Ă  Bulles

 

Ne vous fiez pas Ă  son nom ! D’abord, au Bar Ă  Bulles, on ne boit pas que du champagne ou des boissons gazeuses : on y trouve de tout, y compris des cocktails Ă  base de Rhum, Whisky, Vodka… Mais surtout, le Bar Ă  Bulles se prĂ©sente comme un Ă©crin paisible, isolĂ©, grâce Ă  sa terrasse vĂ©gĂ©talisĂ©e de 80m², loin de l’effervescence urbaine !

 

  • Le petit plus – Le bar est nichĂ© juste au dessus du Moulin Rouge. Lieu mythique, quartier survoltĂ©.

 

DĂ©couvrir le Bar Ă  Bulles

 

 

 

#8 – Le Debonair

 

« Debonair » ? Y’aurait pas comme une faute d’orthographe ? Point du tout ! Le Debonair est libre, il s’écrit comme il veut.  D’ailleurs, il ne fait rien comme tout le monde. Est-ce un rooftop, un bar, un jardin ? Le Debonair ne tranche pas : il choisit les trois Ă  la fois ! Que vous soyez 250 ou 1200, le Debonair vous accueille pour un dĂ®ner, un afterwork, un pot de dĂ©part… Car il est sans contraintes. Sa terrasse est chauffĂ©e l’hiver. Son club est climatisĂ© l’Ă©tĂ©. Son charme agit toute l’annĂ©e.

 

  • Le petit plus – Ouvert jusqu’Ă  5h du matin.

 

DĂ©couvrir le Debonair

 

 

 

Découvrir notre sélection

Chez Kactus, nous vous avons sélectionnés les meilleurs établissements pour vos afterworks à Paris