La meilleure façon de faire plaisir, c’est de faire Ă  manger ! Mais si NoĂ«l rime avec opulence, comment faire simple tout en restant dans son budget ? Que vous souhaitiez organiser un goĂ»ter, un cocktail ou un vĂ©ritable repas, voici nos petites astuces pour faire vivre l’esprit des fĂȘtes sans trop se casser la tĂȘte.

     

Pour un goûter

La pĂ©riode de NoĂ«l n’est pas rĂ©putĂ©e pour ĂȘtre particuliĂšrement diĂ©tĂ©tique. L’important, c’est le plaisir ! Ainsi, quantitĂ© de sucreries sont associĂ©es Ă  cette pĂ©riode de l’annĂ©e. On pense bien sĂ»r au pain d’Ă©pices, au sucre d’orge, aux chocolats… Tout aussi connus : les bredeles et les manneles (prononcez Ă  l’alsacienne, « brĂ©deuleuh » et « maneuleuh »). Les premiers sont des biscuits secs, souvent aromatisĂ©s Ă  cannelle et aux fruits confits ; les seconds sont de petites brioches en formes de bonshommes. Le tout s’accompagne, traditionnellement, du thĂ© de NoĂ«l, dont les variantes existent par dizaines, mais contiennent en gĂ©nĂ©ral des Ă©corces d’orange, de la cannelle, des amandes, de la cerise, de la vanille… 

Quand faudra-t-il offrir ces sucreries ? Certaines entreprises les proposeront en continue sur une pĂ©riode plus ou moins longue ; par exemple, sur les deux derniĂšres semaines de dĂ©cembre. D’autres choisiront d’organiser un, voir plusieurs goĂ»ters, de maniĂšre ponctuelle et bien dĂ©limitĂ©e. Enfin, il n’est pas rare de proposer ces sucreries lors d’un Ă©vĂ©nement appelĂ© « Arbre de NoĂ«l », et qui concerne avant tout les enfants des salariĂ©s (nous avions abordĂ© ce sujet dans un prĂ©cĂ©dent article).

 

Pour un cocktail

Place aux choses sĂ©rieuses. Pour la fin d’annĂ©e, vous souhaitez faire plaisir Ă  vos collaborateurs en leur proposant une petite soirĂ©e, que ce soit dans les bureaux, ou dans un lieu spĂ©cifiquement louĂ© pour l’occasion. Qu’allez-vous donc leur servir ?

Dans une gamme de prix Ă©levĂ©, on pense bien sĂ»r Ă  tous les incontournables de NoĂ«l : saumon, foie gras, pain surprise, huĂźtres, et cetera. Pour faire des Ă©conomies, par contre, il va falloir ruser, en appliquant ce principe fondamental : tout ce qui prend la forme d’un sapin fait une parfaite recette de NoĂ«l. La preuve ?

CĂŽtĂ© boissons, ceux qui cherchent Ă  faire des Ă©conomies pourront se rabattre sur l’Ă©ternel (mais toujours apprĂ©ciĂ©) verre de vin chaud. Sachez Ă©galement que NoĂ«l est une source d’inspiration pour les cocktailiers de par le monde. Ainsi, vous trouverez sur Internet quantitĂ© de recettes Ă©voquant les fĂȘtes, grĂące Ă  leur aspect, ou grĂące Ă  leurs saveurs : agrumes, Ă©pices, chocolat… L’idĂ©e la plus Ă©tonnante ? Le shooter « huĂźtre – champagne » ! 

 

Pour un dĂźner

Difficile de faire un dĂźner Ă  petit prix quand NoĂ«l est justement la fĂȘte oĂč, traditionnellement, on mange les produits rares et chers que l’on ne mange pas le reste de l’annĂ©e… Quoique ? Avec un peu d’astuce, on peut faire illusion. Quelques exemples de recette qui font leur effet pour presque pas un sou :

  • Le risotto champignons, noisettes, avec juste un peu de foie gras fondu dans la sauce.
  • La quiche aux Saint-Jacques.
  • Le confit de canard.
  • La blanquette de poulet (trois fois moins cher que les volailles de saison).
  • La « fausse » mousse de foie gras (en fait, du foie de poulet).

Enfin, pour l’heure du dessert, il y bien sĂ»r la fameuse bĂ»che, glacĂ©e, ou sous forme de gĂąteau. Mais il n’est pas interdit de s’aventurer sur des terrains plus originaux avec, par exemple, une crĂšme brĂ»lĂ©e aux Ă©pices, des fruits dĂ©guisĂ©s (en fait, de la pĂąte d’amande), ou encore un Beerawecka, ce gĂąteau d’alsace peu prĂ©sentable mais fort goĂ»tu que connaissent encore certaines grand-mĂšres… Et mĂȘme, pourquoi pas, gĂ©nĂ©raliser la tradition provençale des treize desserts ?

  

Et si le « fait-maison » devient trop compliquĂ©…

Les avantages du fait-maison sont bien connus : moins cher, plus convivial, unique en son genre… Il est particuliĂšrement adaptĂ© pour les start-up et les petites PME. 

Par contre, au delĂ  de 50 salariĂ©s, la mission s’avĂšre plus pĂ©rilleuse… Il faudra sĂ»rement faire appel Ă  un traiteur ! Il y en a pour tous les goĂ»ts et toutes les bourses. Selon le menu dĂ©sirĂ©, le prix d’un repas-traiteur peut varier d’un facteur dix. Pour s’en rendre compte, et vous donner quelques idĂ©es, nous avons fait des devis auprĂšs de deux partenaires trĂšs diffĂ©rents…

Menu de NoĂ«l chez Kaspia – 535€ par personne

  • CanapĂ©s
  • Saumon fumĂ© norvĂ©gien et blinis
  • DĂ©gustation de trois caviars (90 grammes en tout)
  • Chambord chocolat ou praline
  • Champagne brut ou carafon de Vodka

 

Buffet de NoĂ«l chez VĂ©lo du Soir – 50€ par personne environ

  • Brochettes de NoĂ«l
  • BouchĂ©es de cake salĂ©
  • Grandes verrines de NoĂ«l (Saint Jacques, Saumon, etc.)
  • BouchĂ©es gourmande froides et chaudes
  • Timbaline chaude (canard au miel et risotto)
  • Assortiment de piĂšces sucrĂ©es, macarons, chocolats de NoĂ«l
  • SĂ©lection de vins

Alors, traiteur chic, traiteur cool, ou repas fait-maison ? Ă€ vous de juger !