Courir, pĂ©daler, nager, grimper… Certains sĂ©minaires misent tellement sur les activitĂ©s physiques qu’on les confondraient avec le service militaire. Équilibrez votre planning avec des activitĂ©s culturelles ! Visites, ateliers, Ă©changes humains… De quoi reposer son corps et muscler son esprit !

  

Les arts

Si le musĂ©e est le temple de l’art, ce n’est pas un temple comme les autres. Plus souple, c’est un temple qui se laisse privatiser pour des cocktails et des visites privĂ©es – surtout le soir. Certains musĂ©es vont plus loin, proposant des activitĂ©s de teambuilding pour mieux dĂ©couvrir les collections, souvent sous forme de « rallyes culturels », dont le but est de progresser, par Ă©quipe, en cherchant des indices dans les Ĺ“uvres… Ă  cet Ă©gard, les grands musĂ©es parisiens sont tout indiquĂ©s. On pense notamment Ă  la GaĂ®tĂ© Lyrique et
au Petit Palais (ce dernier dispose mĂŞme d’un grand amphithéâtre pour vos confĂ©rences).

Contempler l’art, c’est bien. Mais le pratiquer, c’est encore mieux ! Les spĂ©cialistes du teambuilding l’ont compris depuis longtemps. C’est pourquoi la plupart proposent des ateliers d’arts-plastique (peinture de fresque gĂ©ante, construction de totems, etc.), de musique (cours de gospel, de danse, de percussions – voir le catalogue de notre partenaire Bell in Tone), ou encore de cinĂ©ma (cours d’effets spĂ©ciaux, doublage, tournage de scènes – voilĂ  quelques-unes des activitĂ©s proposĂ©es par notre partenaire Les Ateliers du Court MĂ©trage). 

 

L’Histoire

Le château de Chambord

Bien sĂ»r la France regorge de patrimoine historique. Mais certaines rĂ©gions sont plus denses que les autres. Par exemple le Val de Loire concentre, sur une surface d’Ă  peine trois dĂ©partements, plusieurs dizaines de châteaux monumentaux, typiques du style renaissance. La plupart d’entre eux sont mĂŞme reliĂ©s par une longue piste cyclable qui longe les bords du fleuve.  Les logements, quant Ă  eux, ne manquent pas. Vous pourrez dormir dans le parc de Chambord – le roi des châteaux – ou mĂŞme directement dans un château privĂ©. Par exemple : le Château du Breuil , le Château de la Bourdaisière, ou le Château d’Artigny.

La Provence n’est pas en reste, avec 2323 monuments historiques rĂ©fĂ©rencĂ©s. On pense notamment aux Palais des Papes d’Avignon, ou encore aux nombreux villages mĂ©diĂ©vaux qui subsistent dans la rĂ©gion. Les lieux de sĂ©minaire ne manquent pas : nous en avions rĂ©fĂ©rencĂ© dix dans un autre article.

Enfin rendons hommage Ă  la Bretagne. Si celle-ci n’est pas rĂ©putĂ©e pour ses rayons de soleil, elle gagne Ă  ĂŞtre connue pour ses paysages et surtout ses vieilles pierres. Les villes les mieux fournies, dans l’ordre, sont les suivantes : Rennes (92 monuments historiques), Saint-Malo (85), et Dinan (72), qui propose mĂŞme chaque annĂ©e une fĂŞte mĂ©diĂ©vale dans ses remparts. Vous serez tout près de la frontière Normande oĂą se trouve le Mont Saint-Michel, premier lieu touristique de France. Qu’il pleuve ou qu’il vente, les visites iront bon train !

  

Les savoir-faire 

L’usine Laguiole – oĂą des visites de groupe s’organisent facilement

La culture, ce sont aussi des techniques. Des techniques artisanales, d’abord. Par exemple si vous partez vers Givors, vous ne pourrez faire l’impasse sur les mĂ©tiers de la verrerie. Si vous allez en Bourgogne, près de Montbard, ce sera la ferronnerie (les ferronneries modernes se concentrent sur les pièces d’art et de dĂ©coration). En Alsace, la production de cristal reste une forte tradition. Et si vous voulez voir l’usine Laguiole (cf. photo d’illustration), en plein cĹ“ur de l’Auvergne, nous vous recommandons de dormir au Château de Maulmont ou au Chateau de Labro.

La culture se mange et se boit aussi ! Il suffit de demander Ă  votre hĂ©bergeur quelles sont les spĂ©cialitĂ©s locales ; il sera ravi de vous donner les bonnes adresses. Pour ne donner qu’un exemple, si vous partez en Normandie, près de Deauville, dans les splendides Manoirs de TourgĂ©ville, il sera recommandĂ© de visiter une distillerie ou une cidrerie.

Enfin, la culture ne se limite pas aux savoir-faire ancestraux. Ça tombe bien, car la France possède aussi des savoir-faire technologiques et industriels. Par exemple, les aficionados de l’aviation pourront dĂ©couvrir les coulisses d’Airbus en sĂ©journant Ă  proximitĂ© de la Ville Rose, dans le traditionnel HĂ´tel Abbaye Ecole Sorèze

  

Les fĂŞtes et les traditions

Pendant le Carnaval de Dunkerque, le maire de la ville jette des harengs sur les habitants.

Les fĂŞtes locales sont peut-ĂŞtre l’aspect le plus amusant – et souvent le plus Ă©trange – de la culture… D’autant que les français ne manquent pas d’imagination Ă  ce sujet.

Organiser un sĂ©minaire au carnaval de Dunkerque vous semble absurde ? C’est pourtant cette carte que joue le PĂ´le Tourisme d’Affaires de la ville, qui propose mĂŞme de distribuer « un boa de plumes colorĂ©es » Ă  chaque participant Ă  la fin du dĂ®ner juste avant de se plonger dans l’euphorie des rues… Après tout, pourquoi pas ? C’est fĂ©dĂ©rateur, peu cher, et facilement accessible depuis Paris. Ce carnaval, qui existe depuis trois siècles, est d’ailleurs l’un des plus grands du monde, après celui de Rio et de Venise. Et puis vous n’aurez pas de mal Ă  trouver une date puisqu’il dure… près d’un quart de l’annĂ©e (de janvier Ă  mars) !

Si vous prĂ©fĂ©rez le soleil, sachez que le Pays Basque compte aussi attirer des entreprises grâce Ă  ses fameuses fĂ©rias. D’après le site de la rĂ©gion, « vous avez l’assurance que votre soirĂ©e sera d’une allĂ©gresse contagieuse pour booster vos Ă©quipes ». On les croit sur parole.

Alors. Qui oserait encore dire que la culture, c’est ennuyeux ?