En toutes choses, les premiĂšres minutes sont cruciales : ce sont elles qui donnent le ton. L’ice breaker a un rĂŽle primordial. Un atelier, un rĂ©union qui commence de maniĂšre pataude, et c’est la sieste collective qui menace ! Pour mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ©, mieux vaut donc choisir une petite activitĂ© brise-glace (aussi appellĂ©e « icebreaker ») pour dĂ©tendre les participants, les stimuler, les aider Ă  mieux se connaĂźtre et se sentir moins timides… En avant pour notre top 10 !

 

#1 – Les points communs

SĂ©parez les collaborateurs en groupes de 5 Ă  10 personnes, et demandez-leur de se trouver un maximum de points communs. À la fin de l’exercice, chaque groupe donne sa liste publiquement. Le groupe qui gagne est celui qui trouve le plus grand nombre de points communs, ou les points communs les plus originaux. PrĂ©cision : les points communs trop banals ne sont pas acceptĂ©s (du type : « nous avons tous deux bras »).

  • BĂ©nĂ©fice : souder les Ă©quipes entre elles
  • DurĂ©e : 10 minutes
  • Nombre de personnes : de 20 Ă  100

 

#2 – Qui a fait quoi ?

Chaque participant doit Ă©crire sur un papier une phrase commençant par : « Un jour, j’ai fait… » Les papiers sont mĂ©langĂ©s puis tirĂ©s les uns aprĂšs les autres. Le jeu, bien sĂ»r, consiste Ă  deviner collectivement Ă  qui appartient chaque papier. Vous risquez d’en apprendre de belles ! À condition de prĂ©ciser, d’entrĂ©e de jeu, qu’il vaut mieux Ă©crire sur le papier des choses pas trop banales.

  • Objectif : mieux faire connaissance 
  • DurĂ©e : 1 minute par participant
  • Nombre de personnes : 15 maximum

 

#3 – Chercher le mot juste

Deux volontaires montent sur scĂšne, ils comptent jusqu’Ă  trois, puis disent en mĂȘme temps un mot choisi au hasard. Ils recommencent en cherchant un mot qui tombe « à mi-chemin » entre les mots prĂ©cĂ©dents. Par exemple, s’ils disent « Fruit » et « Singe » au premier tour, il y a de fortes chances pour qu’ils disent tous les deux « Banane » au second tour. On recommence la partie autant de fois que nĂ©cessaire pour trouver le mot juste ! On peut ensuite lancer une nouvelle partie avec deux autres participants, et ainsi de suite.

  • Objectif : souder le groupe, s’amuser
  • DurĂ©e : 2 minutes pour chaque duo
  • Nombre de personnes : 16 maximum

 

    

#4 – Le jeu des 20 questions

Un volontaire se place devant le groupe. Il pense Ă  un personnage, rĂ©el ou fictif. Le groupe a le droit de lui poser 20 questions fermĂ©es (rĂ©ponse en « oui » ou en « non ») pour deviner le personnage ; s’il n’y parvient pas, c’est le volontaire qui remporte la partie !

  • Objectif : souder le groupe, s’amuser
  • DurĂ©e : 5 minutes par partie
  • Nombre de personnes : 20 maximum

  

#5 – Le bĂąton d’hĂ©lium 

Tous les participants portent, sur le bout des index, une tige longue et lĂ©gĂšre (en plastique souvent – on peut aussi simplement faire un long rouleau de papier kraft). Le but ? La descendre tous ensemble et la poser au sol de maniĂšre horizontale. Cela vous semble idiot ? C’est que vous n’avez pas essayĂ© ! Comme on le voit sur cette vidĂ©o, spontanĂ©ment, la tige va monter, monter, monter
 D’oĂč son nom “bĂąton d’hĂ©lium”. Les participants vont donc apprendre Ă  se faire confiance et se coordonner.

  • Objectif : souder le groupe, s’amuser
  • DurĂ©e : 5 minutes
  • Nombre de personnes : 20 par bĂąton

  

N’hĂ©sitez pas Ă  rĂ©server le lieu pour votre sĂ©minaire sur Kactus

  

#6 – Pierre feuille ciseaux

Les participants se mettent deux Ă  deux pour jouer Ă  pierre-feuille-ciseaux (en trois manches). Le perdant doit ensuite soutenir le gagnant en tapant des mains et scandant son nom ; le gagnant, lui, doit se trouver un autre gagnant pour jouer Ă  pierre-feuille-ciseaux, et ainsi de suite
 A la fin, il ne reste que deux champions qui s’affrontent, alors que tout le monde dans la piĂšce les acclame avec ferveur. Ce jeu est trĂšs simple Ă  expliquer, il est trĂšs court et rĂ©veillera les plus endormis !

  • Objectif : libĂ©rer l’Ă©nergie du groupe (idĂ©al aprĂšs le dĂ©jeuner)
  • DurĂ©e : 5 minutes
  • Nombre de personnes : 100 maximum

    

 

#7 – Le Bingo d’entreprise

Fabriquez un grand tableau d’au-moins 5×5 cases numĂ©rotĂ©es. Chaque case comporte une affirmation pouvant concerner les salariĂ©s. Par exemple : « j’ai un animal de compagnie » ; « je suis dans l’entreprise depuis plus de dix ans » ; « j’ai visitĂ© plus de quinze pays » ; etc. On tire ensuite les numĂ©ros, au hasard. Depuis sa place, chaque participant coche les cases qui lui correspondent. Le premier Ă  former une ligne complĂšte a gagnĂ© !

  • Objectif : faire connaissance
  • DurĂ©e : 5 minutes
  • Nombre de personnes : 100 maximum

 

#8 – Construire la tour la plus haute

Les collaborateurs sont divisĂ©s en petits groupes, de 5 Ă  10 personnes. Chaque groupe se voit remettre un petit matĂ©riel d’architecte, par exemple : 20 spaghettis, trois marshmallows, et du scotch. Le but est de construire la tour la plus haute en un temps limitĂ© ! Le plus dur est encore de s’entendre sur la technique Ă  choisir… Tout est bien expliquĂ© dans la confĂ©rence TED de Tom Wujec (sous-titrĂ©e en français).

  • Objectif : se dĂ©tendre, souder des petits groupes, libĂ©rer la crĂ©ativitĂ©
  • DurĂ©e : 5 minutes
  • Nombre de personnes : 100 maximum

 

#9 – Le photolangage

L’organisateur imprime, Ă  l’avance, un certain nombre d’images, les plus variĂ©es possibles (faune et flore, villes, personnages, etc.). Au dĂ©but de l’ice breaker, il les Ă©tale pĂȘle-mĂȘle sur une table. Chaque participant doit alors choisir une image « qui lui parle », et devant les autres, expliquer son choix. En sachant qu’une mĂȘme image peut avoir des significations diffĂ©rentes, voir opposĂ©es, selon les personnes. Par exemple, une photo de lion pourra signifier : « Je me sens l’Ă©nergie d’un fauve ce matin ». Mais aussi : « J’ai dĂ©jĂ  fait un safari en Afrique. »

  • Objectif : faire mieux connaissance
  • DurĂ©e : 10 minutes
  • Nombre de personnes : 20 maximum

 

#10 – La baudruche

Les collaborateurs se divisent en groupes de 5 Ă  10 personnes et se rĂ©partissent en cercles. Chaque groupe se voit remettre un ballon de baudruche gonflĂ©, de couleur diffĂ©rente. Le but est de le maintenir en l’air, au milieu du cercle et sans le toucher, le plus longtemps possible. La seule technique consiste Ă  faire du vent, soit en soufflant par la bouche, soit en secouant des feuilles de papier. La derniĂšre Ă©quipe a faire tomber le ballon remporte la partie !

  • Objectif : libĂ©rer l’Ă©nergie, s’amuser
  • DurĂ©e : 5 minutes
  • Nombre de personnes : 100 personnes maximum

 Avec ça, on vous garanti un sĂ©minaire haut en couleur ! N’hĂ©sitez pas Ă  nous faire des suggestions d’ice breaker. Et si vous n’avez pas encore trouvĂ© le lieu pour votre sĂ©minaire, rendez-vous ici !