Comment survivre au lendemain de soirée ?

Comment survivre au lendemain de soirée ?

Ce devait être « un verre, et pas plus ». Mais les choses n’ont pas tourné comme prévu. Vous n’avez retrouvé votre lit, par hasard, qu’après 2h du matin. Vous avez dormi la bouche ouverte et tout habillé. À présent le réveil sonne : une longue journée de travail vous attend. Il va falloir la traverser. Heureusement, Kactus est là pour vous aider. Tel un ange gardien, sur votre épaule, qui vous enveloppe avec sa bienveillance…

 

Boire et manger – mais pas n’importe quoi

Les « remèdes de grand-mère » pullulent ! On a presque tout entendu : il faudrait boire du lait, du jus de cornichon, sinon manger un jaune d’œuf, de l’ail, et même, dissoudre des aspirines dans son bain… Le fait est que la plupart de ces potions ne sont pas vraiment magiques, mais tiennent plutôt du folklore. Par contre, en 2013, une équipe de chercheurs chinois aurait mis la main sur le Graal. Selon leur étude, une boisson réparatrice existe. Elle porte le nom de… Sprite ! En effet, ce soda aurait la particularité de décomposer les acétaldéhydes, le premier métabolite de l’éthanol, que les chercheurs estiment responsable de la « gueule de bois ». Ils poursuivent en tordant le cou à une autre idée reçue : certaines tisanes, quant-a-elles, accéléreraient la création des acétaldéhydes et donc augmenteraient les effets négatifs de l’alcool ! On boira donc du Sprite, ou de l’eau pure ; éventuellement, du jus de fruits pour les vitamines. Enfin, ceux qui ne sont pas trop sensibles à la caféine pourront aussi se rabattre sur le café : celui-ci a des effets protecteurs sur le foie des buveurs.

Tous les scientifiques s’accordent à dire que pour atténuer les effets d’une soirée trop arrosée, il faut non seulement boire, mais il faut aussi manger. Manger quoi ? Là dessus, Internet préconise tout et son contraire : le jus de citron, le gras, les féculents, les tomates, le thé rouge… On trouve par contre dans Le Parisien un conseil sensé : manger des œufs. Pourquoi des œufs ? Car « ils sont riches en cystéine, un acide aminé qui contribue à décomposer les toxines causant des maux de tête à la suite d’un excès d’alcool. »

 

Vivre avec sa souffrance

Il existe, heureusement, des moyens d’atténuer son mal. Il est important de bien se réveiller, prendre le temps d’une douche et d’un petit déjeuner. On peut aussi miser sur les huiles essentielles de romarin ou de menthe poivrée, qui toutes les deux stimulent le foie et favorisent la détoxification de l’organisme.

Malgré tout, rien ne sert de mentir : même atténuée, la souffrance va rester. Il va falloir vivre avec, valeureusement, jusqu’au coucher. Mais le plus important sera de la cacher aux autres ! Pour cela, quelques conseils simples :

  • Soignez votre apparence et choisissez des vêtements impeccables. C’est ainsi ! L’être humain est un animal superficiel et personne ne pourra soupçonner que vous avez fait la bringue hier si, par ailleurs, vos cheveux sont glamours et brillants.
  • Évitez les longues conversations – surtout avec vos supérieurs. Le monde ne tourne pas autour de vous ! Personne ne remarquera vos stratégies d’évitement ; au pire on pensera que vous êtes soucieux…
  • Mettez un casque sur vos oreilles. Tout le monde comprendra qu’il ne faut pas vous déranger car vous êtes dans au milieu d’un travail important (alors qu’en vrai, vous regardez une vidéo d’écureuil qui fait du jet-ski).
  • Dès la veille, débarrassez vous des tâches importante, car en gueule de bois, on évite les réunions, les stress, les gros dossiers… Consacrez votre journée aux petites tâches : répondre aux e-mails, ranger vos dossiers, etc.

 

Mieux vaut prévenir que guérir

Pour éviter la gueule de bois, la seule technique qui marche vraiment à 100% est… de boire moins. Eh oui ! Une gueule de bois, ça s’anticipe, et ça s’atténue dès le début de la fête…

Il est par exemple recommandé de boire de l’eau pendant la soirée, le plus possible. Une technique courante consiste à prendre un verre d’eau pure entre chaque verre d’alcool.

Il est également conseillé de manger. Les produits gras sont recommandés, car ils freinent l’absorption de l’alcool. On peut aussi choisir les bananes, qui sont riches en potassium, dont l’alcool nous prive, et dont le manque entraîne des nausées et des faiblesses. Enfin, il est aussi prouvé que les asperges ont un effet protecteur, du moment qu’on les consomme au cours de la soirée. En effet : « riche en acides aminés et en sels minéraux, l’asperge permet d’éliminer les toxines présentes dans l’organisme. »

Bon. Cet article est terminé. Quelle heure est-il… Quoi ?! 10h30 ? Décidément, la journée va être longue…

Vivement ce soir qu’on puisse reprendre un verre.

Benjamin Stock

Rédacteur chez Kactus depuis juillet 2018.

Article Suivant :

Top 8 des lieux parisiens qui ferment tard

Top 8 des lieux parisiens qui ferment tard