7 idées pour fêter Halloween au bureau

7 idées pour fêter Halloween au bureau

Du sang, des squelettes, des chauves-souris… À priori, rien de très compatible avec la vie de bureau. Et pourtant ! Le principe d’une fête n’est-il pas de rendre acceptable ce qui est normalement interdit ? Il se trouve qu’Halloween correspond parfaitement à cette définition. Même si « la chasse aux bonbons » reste un sport mineur en France, l’imagerie macabre de cette fête anglo-saxonne est aussi connue qu’appréciée partout dans le monde. En plus, d’après une enquête relayée par CNBC, les salariés autorisés à fêter Halloween au bureau seraient plus motivés par leur travail et plus fiers de leur entreprise. Alors, on s’y met ?

.

#1 – La décoration

Depuis toujours, la notion du « beau »  suscite des avis contradictoires. Pour Kant, « est beau ce qui plaît universellement sans concept » ; pour Hegel, c’est « la présentation de la vérité ». Mais personne n’a jamais pensé que le beau pouvait avoir le moindre rapport avec les bureaux d’entreprise, ça non. Avouons-le. Les bureaux sont souvent vilains – au mieux, passables. Alors pourquoi ne pas les noyer sous la décoration ? Vous ne ferez jamais pire que les chaises à roulettes, les moquettes grises et les faux-plafonds. Pour un jour, ou pour une semaine, instaurez une atmosphère d’Halloween avec des toiles d’araignées, des guirlandes oranges et noires, des accessoires « gores » ; bref, toute la quincaillerie de farces et attrapes. Ci-dessous, quelques exemples réels plus ou moins bien inspirés…

   

#2 – Les films d’horreur

L’idée de regarder des films d’horreur entre collègues peut sembler bizarre… Ou lumineuse, c’est selon. Cette activité convient particulièrement aux startups et aux petites PME. En effet, mieux vaut ne pas être trop nombreux pour s’installer devant un écran – ou, mieux, devant un vidéo-projecteur. Si vous manquez d’inspiration pour votre marathon de l’horreur, demandez directement conseil à vos collaborateurs, ou furetez sur Internet, comme sur cette liste : 100 idées sur le site Sens Critique.

   

#3 – Les gourmandises

La différence entre une gourmandise toute simple et une gourmandise d’Halloween ? La présentation, bon sang ! Que ce soit sucré ou salé, pour un repas entier, un dessert ou simplement un goûter, vous trouverez sur Internet quantité de recettes qui se dégustent autant avec les yeux qu’avec la bouche, et qui sauront réveiller votre âme d’enfant. La preuve en images…

   

#4 – Le « Bêtises ou friandises »

C’est la coutume emblématique du 31 octobre : on se déguise, on descend dans la rue, on fait du porte-à-porte en réclamant des bonbons… Bon, mais quand on a trente-cinq ans, qu’on est Directeur Administratif et Financier d’une multinationale (par exemple), ne serait-ce pas un tout petit peu ridicule ? À vous de voir… Mais sachez que la pratique n’est pas si rare dans le monde anglo-saxon ; on appelle ça le « office trick-or-treating » et les adultes s’y donnent à cœur joie. Le principe n’est plus le porte-à-porte, mais simplement d’offrir et de réclamer des friandises à ses collègues. C’est une bonne manière de bavarder et de se déplacer dans les bureaux, y compris à des étages mystérieux où l’on ne va pas d’habitude… En ce qui concerne « les bêtises », par contre, il est peu probable de voir le bureau du sous-directeur enveloppé de papier toilettes…

     

#5 – Concours de lanterne

C’est LE symbole universel d’Halloween : la citrouille orange au sourire sculpté, dans laquelle on place une petite bougie dans la nuit… Brrr ! Outre-atlantique, les concours de sculptures sont légion. Pourquoi ne pas faire de même dans votre entreprise ? Vous pourrez éventuellement réserver une demi-journée pour cette activité ; ou simplement demander aux salariés de préparer leur chef-d’oeuvre à domicile avant de l’amener au bureau pour le présenter… Bien sûr, pour motiver les masses, mieux vaut récompenser le grand gagnant avec un cadeau ! Et si vous doutez encore qu’il soit possible d’innover dans l’art de la sculpture sur courge, voyez plutôt ces quelques photos…

  

#6 – Le déguisement

Se déguiser, on ne s’en lassera jamais ! Alors pourquoi ne pas prévoir une soirée, ou plus simplement une journée costumée ? Vous pourrez aussi faire voter les collaborateurs pour élire le « meilleur costume ». Pour éviter les jaloux, pensez à créer plusieurs catégories : costume le plus travaillé, le plus original, le plus terrifiant, etc.

  

#7 – L’indulgence sur les horaires 

Eh oui ! Halloween n’est pas qu’une fête païenne : c’est aussi la veille de la Toussaint. Il est probable qu’un certain nombre de salariés profitent de ce jour férié pour rendre visite à leur famille, honorer leurs morts ou, plus simplement, pour partir en week-end. Ainsi, le 31 octobre, il est d’usage de ne pas être trop à cheval sur les horaires et de laisser chacun quitter les bureaux plus tôt qu’à l’accoutumée. En étant plus souple sur ce point, vous serrez surpris de voir comme la productivité peut augmenter dans la matinée !

Benjamin Stock

Rédacteur chez Kactus depuis juillet 2018.

Briser la glace...
Article Suivant :

Top 10 des icebreakers

Top 10 des icebreakers